Une promenade, un kaléidoscope de visions, de sensations, d’impressions… et ce qui en reste, une fois rentrée.

Pour le traduire, de petits formats  : faits de papiers encrés, aquarellés, dessinés, puis fragmentés,

ils s’assemblent en une sorte de marqueterie, comme des éclats de souvenir.